Nuit de Bakélite

Press, News, Parfumeur, Parfums

STYLIST MAGAZINE, France

" VOTRE BENCH - JANE CAMPION. Parce que le doigt d'Harvey Keitel dans le trou du bas noir d'Holly Hunter dans la Leçon de piano, c'était érotique à vous faire lacérer tout l'inventaire du rayon Wolford. Parce que dans sa série Top of the Lake, ses gonzesses dézinguées par le patriarcat se rebiffent. Parce que Jane Campion n'a jamais flanché dans sa mise à vif des chairs et des âmes féminines, on lui cueille une fleur fatale mise à nu. Tubéreuse décapitée avant d'avoir fait tourner la tête aux vierges, plutôt suc que corolle, à la limite du caoutchouc, cette insomniaque Nuit de Bakélite est l'antithèse des tubéreuses-divas comme Fracas our Carnal Flower. Conçue par des femmes nées comme Jane Campion aux antipodes - la créatrice Naomi Goodsir en Australie, la parfumeuse Isabelle Doyen à Tahiti - Nuit de Bakélite a la beauté crue de celles qui ne veulent plus faire semblant pour plaire. Et ça, c'est ce qu'on peut imaginer de plus dench". Article by Denyse Beaulieu for Stylist Magazine, February 2018.